Historique de la mine Granada

Rouyn en 1927 avec le lac Osisko en arrière-plan et la célèbre mine Horne, qui a mené à la création des villes jumelles Rouyn et Noranda, alors en construction. Les prospecteurs ont afflué dans ce nouveau district minier prometteur et plusieurs gisements ont rapidement été découverts, dont celui de Granada.

Rouyn-Noranda possède un historique minier extrêmement riche, qui a débuté dans les années 1920 avec la découverte, par Edmund Horne, d'un énorme gisement de cuivre-or en bordure du lac Osisko (ce gisement est devenu la mine Horne, qui a été le point de départ pour l'une des grandes sociétés minières canadiennes, Noranda). La découverte a confirmé que la faille géologique associée aux riches mines d'or de l'Ontario se prolongeait jusque dans la région de l'Abitibi. Des centaines de prospecteurs de tous les recoins de l'Amérique du Nord ont afflué dans le secteur de Rouyn. En quelques années à peine, 15 autres gisements ont été découverts, dont celui de Granada.

L'ancienne mine Granada a initialement été jalonnée en 1922. Après d'intenses travaux de prospection, la mine Granada est entrée en production en 1930 par le biais d'un puits vertical et d'un puits incliné. Cinq veines (du nord au sud, les veines #5, #1, #3, #2A et #2) avaient été identifiées au moment où la mine a été mise en service. Le puits vertical excavé sur l'affleurement de découverte permettait d'accéder à la veine #1 tandis que le puits incliné permettait d'accéder aux galeries dans la veine #2. Une usine d'une capacité de 181 tonnes par jour a produit 51 476 onces d'or à partir de 181 744 tonnes de minerai à une teneur moyenne de 9,7 g/t Au et 1,5 g/t Ag, jusqu'à ce qu'un feu ne détruise les installations de surface en 1935.

Peu de travaux ont été effectués à Granada après le feu de 1935, jusqu'à la fin des années 1980 lorsque Kewagama Gold (KWG) a lancé une série de programmes d'exploration qui se sont poursuivis jusqu'au milieu des années 1990. KWG était à la recherche de veines de quartz à haute teneur et a foré plusieurs centaines de sondages peu profonds, surtout dans les secteurs des veines #1 et #2. En 1993, KWG a également complété des travaux détaillés de géophysique au sol et de cartographie géologique dans le secteur de l'extension Est de Granada. Les résultats de forage et d'exploration étaient très encourageants, néanmoins la chute du prix de l'or a entraîné l'arrêt des activités à Granada.

En août 1998, KWG a vendu la propriété de la mine Granada à Mousseau Tremblay Inc. en raison de problèmes de d'insolvabilité financière. Les derniers travaux effectués à Granada avant que Granada Gold Mine n'achète la propriété de Mousseau Tremblay Inc. en 2006, a été l'exploitation d'environ 2 200 onces d'or de la veine #2 en 2000.

© 2018 Granada Gold Mine Inc.
All rights reserved.
Disclaimer

Inscrivez-vous aux mises à jour par courriel