Communiqués de Presse

Veuillez noter que les liens intégrés aux communiqués de presse datant de 2016 et plus ne sont peut-être plus actifs.
 

Related Documents

  • La teneur d'alimentation calculée pour l'or est 33 pour cent plus élevée que la teneur d'alimentation analysée, indiquant l'existence d'un potentiel pour une augmentation significative des ressources
  • Taux de récupération global de 97,2 pour cent de l'or dans un procédé conventionnel de concentration par gravité et flottation
  • La teneur de base en or a augmenté à 4,86 g/t or après concentration par gravité et flottation
  • Le matériel minéralisé se prête bien au procédé de concentration, ce qui permet d'accroître les dimensions des ressources tout en réduisant le coût comptant d'exploitation tout inclus
  • Mise en branle du concept de redevances aurifères; un dividende en or sera rattaché aux actions ordinaires actuelles

Le 7 mai 2015 - Gold Bullion Development Corp. (TSX-V : GBB) (OTCPINK : GBBFF) (la « Société » ou « Gold Bullion ») a reçu d'excellents résultats des essais métallurgiques en amont du démarrage graduel de la production d'or au projet de mine d'or Granada à Rouyn-Noranda, Québec. Des travaux ont été faits sur ce que la Société a établi comme étant la teneur de base existante du gîte d'or. La teneur de base se définit comme la plus basse teneur constante de la zone minéralisée lorsque la totalité du matériel est extrait avec un faible ratio stérile : minerai.

Les teneurs d'alimentation analysées et calculées varient entre 0,45 et 0,60 g/t or. La teneur d'alimentation calculée pour l'or est 33 pour cent plus élevée que la teneur d'alimentation analysée, ce qui ajoute foi à la hausse documentée de 30 pour cent de la teneur historique lorsque la mine était en production dans les années 1930. À l'époque, la teneur analysée du matériel entrant à l'usine était comparée à la teneur de production calculée d'après les onces coulées en lingots d'or et cette comparaison montrait une amélioration de la teneur de 30 %.

Les récents résultats des essais métallurgiques montrent que le taux de récupération global le plus élevé atteint pour le concentré issu d'un procédé par gravité et flottation était de 97,2 pour cent avec une récupération de masse de 11,2 pour cent pour produire une teneur en or de 4,86 grammes par tonne à partir de la teneur de base de 0,45 g/t or dans la zone minéralisée. Il semble présentement qu'en réduisant la récupération de masse par flottation au moyen d'un procédé plus écologique, il serait possible d'augmenter le ratio d'amélioration. La lixiviation au cyanure du concentré a permis d'atteindre un taux de récupération de l'or de 90,6 pour cent. Ces essais ont été réalisés par Gekko Systems Limited à Ballarat en Australie, en utilisant un échantillon composite de 260 kilogrammes composé de carottes de forage minéralisées provenant de la propriété de la mine Granada.

Selon Frank J. Basa, chef de la direction : « Les résultats de ces essais sont significatifs, et il est maintenant clair que le projet bénéficierait d'une plus grande envergure compte tenu du fait que le matériel minéralisé se prête bien à un procédé de concentration simple, ce qui permettrait de réduire la consommation de réactifs, et du faible ratio stérile à minerai, qui permettrait de réduire le coût d'exploitation global. La mine d'or Granada est l'un des plus grands gîtes aurifères non développés, mais l'un des plus avancés, dans la région de l'Abitibi et il se prête bien au développement par étapes. »

La mine Granada est située le long de la prolifique Faille de Cadillac et les travaux de forage réalisés jusqu'à maintenant sur la propriété totalisent 88 467 mètres en 424 sondages, en plus des résultats des forages historiques totalisant 30 655 mètres en 481 sondages. L'estimation actuelle des ressources mesurées et indiquées conforme au Règlement 43-101 pour la propriété de la mine Granada fait état de 1 605 000 onces d'or contenues dans 47 475 000 tonnes à une teneur de 1,05 g/t or selon un seuil de coupure de 0,4 g/t, avec 1 033 000 onces d'or en ressources présumées contenues dans 29 975 000 tonnes à une teneur de 1,07 g/t or. L'estimation conforme au Règlement 43-101 a été publiée dans l'évaluation économique préliminaire (ÉÉP) de la Société datée du 4 février 2013 avec une date d'effet au 12 décembre 2012 et exclut les données des forages historiques.

Programme de travaux à venir

La Société a demandé à ses consultants géologiques de préparer des estimations de ressources à 0,7 et à 1,5 g/t or respectivement. Les deux estimations de ressources mises à jour et révisées incluront les données des forages historiques. Par la suite, un modèle sera élaboré pour les nouvelles ressources en vue de maximiser l'avantage découlant des possibilités d'usinage à forfait dans la région.

Mise à jour sur les parts de redevances

La Société propose d'accorder une redevance sur le rendement net d'affinage (Net Smelter Return ou « NSR ») de 1 pour cent par 1 million d'onces en ressources, qui serait rattachée aux actions ordinaires existantes de la Société au prorata de l'actionnariat actuel. Il a été déterminé que le fait de rattacher un dividende aurifère aux actions existantes avec les mêmes paramètres constituait la meilleure option pour les actionnaires. La Société prévoit plafonner la redevance NSR à 3 pour cent mais si les ressources dépassaient 3 millions d'onces d'or, toutes catégories confondues, une clause exceptionnelle pourrait être ajoutée en vertu de laquelle les actionnaires auraient le droit de dépasser le plafond des 3 pour cent NSR, selon certaines conditions futures s'appliquant à l'ampleur éventuelle des ressources ou si les conditions du marché le justifient selon les circonstances.

La Société a l'intention de mettre en place la redevance NSR avant la production, de telle sorte qu'elle sera disponible au moment où la production d'or débutera. Selon les estimations de ressources actuelles à 1 g/t or, le nombre d'onces d'or que les actionnaires existants seraient en droit de recevoir est de 69 900 onces d'or, ce qui correspond à 0,232 once par 1 000 actions si l'on considère ce nombre de 69 600 onces réparties entre 300 millions d'actions en circulation sur la totalité du projet minier tel que soutenu par les ressources actuelles.

La Société a l'intention de calculer deux estimations de ressources minérales révisées pour les catégories mesurées/indiquées et présumées, lesquelles seront préparées par une personne qualifiée indépendante et pourraient donner lieu au dépôt d'un rapport technique conforme au Règlement 43-101, chacune à une teneur différente. Elle examine également des évaluations régionales de redevances NSR déjà en place. Compte tenu des fluctuations des taux de change et du prix de l'or, la Société n'a pas encore attribué une valeur pour l'or auquel les actionnaires auraient droit.

La Société tiendra une assemblée extraordinaire des actionnaires afin d'obtenir leur approbation pour modifier les statuts de la Société de façon à permettre la redevance NSR et pour considérer un regroupement d'actions afin d'améliorer l'accès au financement à faible risque pour la mise en valeur de la propriété de la mine Granada. De plus amples renseignements seront communiqués prochainement.

Les transactions demeurent sujettes à l'approbation des actionnaires et des autorités règlementaires y compris la Bourse de croissance TSX.

Personne qualifiée

Les renseignements techniques dans le présent communiqué ont été préparés sous la supervision de M. Frank J. Basa, P. Eng., président et chef de la direction de Gold Bullion, lequel est membre de l'Association des ingénieurs professionnels de l'Ontario et une personne qualifiée tel que défini par le Règlement 43-101.

À propos de Gold Bullion Development Corp.

Gold Bullion Development Corp. est une société junior de ressources naturelles inscrite à la Bourse de croissance TSX, axée sur l'exploration et la mise en valeur de sa propriété Granada située le long de la prolifique Faille de Cadillac près de Rouyn-Noranda au Québec. Les opérations minières à venir prochainement cibleront le matériel à haute teneur en or situé près de la surface, qui sera expédié par camion aux installations de traitement d'Iamgold situées à proximité. Les paramètres économiques du projet demeurent robustes, avec un coût comptant total estimé, avant la chute du prix du pétrole, à 797 $ US. Si le projet progresse jusqu'au prochain niveau d'évaluation et ultimement au développement et à la production à long terme, ces éléments serviront de catalyseurs pour le cours boursier. De plus amples renseignements sont disponibles sur le site web de la Société au : www.GoldBullionDevelopmentCorp.com et sur www.sedar.com.

« Frank J. Basa »

Frank J. Basa, P.Eng.
Président et chef de la direction

Pour plus d'information, veuillez communiquer avec :
Frank J. Basa, P. Eng., président et chef de la direction, au 1-819-797-4144

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué. Ce communiqué peut renfermer des énoncés prospectifs incluant, sans s'y limiter, des commentaires portant sur le calendrier et le contenu des programmes de travaux à venir, les interprétations géologiques, l'obtention de titres de propriété, les procédés potentiels de récupération minérale, etc. Les énoncés prospectifs portent sur des évènements et des conditions futures et par conséquent, impliquent des risques et des incertitudes. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats présentement anticipés dans de tels énoncés.

© 2020 Granada Gold Mine Inc.
All rights reserved.
Disclaimer

Inscrivez-vous aux mises à jour par courriel